Action Fluor Québec 

   L  E  S    E  N  J  E U X     D U    F  L  U  O R

   Accueil

 

 

 


La fluoration de l'eau

 

 

Un article écrit par Jean-Marc Brunet, N. D., l'auteur du livre Dossier fluor, paru dans le Journal de Montréal, les 19 et 20 août 2005.

 

La fluoration de l'eau - Première partie 

Jean-Marc Brunet, N. D.


J'ai longtemps combattu la consommation d'eau de fluoration au Québec. J'ai publié un livre à ce sujet aux Éditions du Jour, en 1972, dont le titre était Dossier Fluor; ce livre est maintenant épuisé. Mon ami et collaborateur intime, feu le professeur Albert Schatz, découvreur de la streptomycine qui a permis de vaincre la tuberculose, a partagé mon combat à 100 pendant les années 70 et 80. Nous nous sommes opposés à cette mesure au sein du Front commun contre la fluoration. 

 

Nous avons reçu l'appui, entre autres, du maire de Montréal, monsieur Jean Drapeau. Malheureusement, trop de villes du Québec dispensaient à leurs citoyens une eau contenant du fluor toxique, à notre point de vue. Je laisse les lecteurs libres de se faire une opinion à la suite de cette étude récente qui vient d'être publiée.


La prévalence et la gravité de la carie dentaire ont diminué substantiellement quand les enfants de Hong Kong ont absorbé moins de fluor. Les scientifiques, à l'échelle mondiale, tendent à démontrer que, en ce qui concerne le fluor, peu est mieux et pas du tout encore mieux.


En 1988, à Hong Kong, les niveaux de fluoration de l'eau ont été réduits de 0,7 partie de fluor pour chaque million de parties d'eau (ppm) à 0,5 ppm. Huit ans plus tard, soit en 1995, il y avait 31 % moins d'enfants de 11 ans qui avaient des caries et, de plus, on a constaté une réduction de 42 % dans la moyenne du nombre de caries, selon le Hong Kong Public Health Bulletin. L'on avait déjà remarqué des diminutions semblables, en 1978, lorsque les taux de fluoration avaient d'abord été réduits de 1 ppm à 0,7 ppm.


À Hong Kong, la santé dentaire est supérieure à celle des États-Unis, même si les enfants américains consomment 1 ppm d'eau fluorée et se brossent les dents avec 1000 ppm de dentifrice fluoré. Les enfants de Hong Kong, eux, utilisent de la pâte à dents moins fluorée (500 ppm). 

Preuves à l'appui


Voici des preuves selon lesquelles, en éliminant la fluoration, on diminue la carie dentaire:


Sept ans après avoir cessé la fluoration de l'eau à LaSalud, sur l'île de Cuba, la prévalence de la carie dentaire est restée faible chez les enfants de six à neuf ans, a diminué chez les 10 à 11 ans, et a chuté significativement chez les 12 à 13 ans, alors que le nombre d'enfants n'ayant aucune carie a augmenté de façon spectaculaire, selon la Caries Research.


Les scientifiques de l'Allemagne de l'Est rapportent que,

 

"suivant l'arrêt de la fluoration de l'eau dans les villes de Chemnitz... et Plauen, une chute significative de la prévalence de la carie a été observée"

 

, selon la Community Dentistry and Oral Epidemiology.  Des études dans les villes autrefois fluorées de Spremberg et Zittau ont permis de découvrir que

 

 "les taux de carie des enfants de 12 ans des deux villes avaient diminué considérablement... à la suite de l'arrêt de la fluoration de l'eau".


En Colombie-Britannique, la Community Dentistry and Oral Epidemiology rapporte que

 

 "la prévalence de la carie a diminué avec le temps dans les communautés qui avaient cessé la fluoration de l'eau, mais demeurait inchangée dans les communautés qui continuaient d'ajouter du fluor".


Je vous reviendrai sur ce sujet demain, pour terminer la preuve que la fluoration de l'eau est condamnée par un grand nombre de scientifiques.

Jean-Marc Brunet
LE NATURISTE

-----------------------------------------------------------

La fluoration de l'eau - Deuxìeme partie 

Jean-Marc Brunet, N. D.


Je poursuis ma chronique d'hier relativement à l'impact de la fluoration de l'eau sur la santé dentaire.

En 1973, la ville de Tiel, en Hollande, a cessé toute fluoration. Les chercheurs ont dénombré des caries, des dents manquantes et des matériaux de remplissage sur la surface des dents des jeunes de 15 ans de Tiel, et ont ensuite colligé les mêmes données à Culemborg, ville n'ayant jamais connu la fluoration de l'eau. Au début, les taux ont augmenté à Tiel, mais ont ensuite diminué de 11 % du taux de base de 19681969 jusqu'à 1987-1988, tandis que les jeunes de 15 ans de Culemborg (n'ayant jamais subi la fluoration) avaient 72 % moins de caries durant la même période, d'après la Caries Research.


Dans l'État de New York, les caries et la perte de dents sont plus élevées dans les comtés où l'eau est fluorée que dans ceux où elle ne l'est pas. En fait, une forte proportion de carie dentaire existe dans la plupart, si ce n'est pas dans toute les grandes villes des États-Unis où l'eau est fluorée.


Quelquefois, l'arrêt de la fluoration n'a aucun effet, comme à Kuopio, en Finlande, et à Durham, en Caroline du Nord.


Certains pays connaissent des taux inférieurs de carie dans les villages moins fluorés, comparativement aux villages plus fluorés, comme en Ouganda, au Soudan et en Éthiopie. En Australie du Sud, les examens des dents permanentes de 4800 jeunes de 10 à 15 ans ont eu des résultats inattendus --- les mêmes taux de carie, qu'ils aient bu ou non de l'eau fluorée.


Aux États-Unis, en dépit d'une eau non fluorée, les enfants en région rurale ont des taux de carie égaux à ceux des régions urbaines, qui sont plus susceptibles de boire de l'eau fluorée, selon une vaste étude gouvernementale nationale auprès de 24 000 enfants américains.


Le comble, les taux de carie ont doublé après le début de la fluoration de l'eau au Kentucky.


Jean-Marc Brunet
LE NATURISTE