Accueil     

 

 

 

 

 

 

Combien de nations fluorent l'eau potable?

 

Les promoteurs de la fluoration de l'eau font régulièrement des affirmations exagérées, même énormes. En plus d'affirmer que le fluorure réduirait la carie de 60% (un chiffre fantaisiste selon les études les plus rigoureuses), ils soutiennent aussi que 60 pays fluorent l'eau potable. Est-ce vraiment le cas?

 

Voir aussi:  La Direction de la santé publique va-t-elle jusqu’à mentir pour promouvoir la fluoration?: Cliquez ici.

 

 

 

Combien de nations fluorent l'eau potable?

par Paul Connett, Source: FAN

Paul Connett, PhD, est co-fondateur du réseau FAN (Fluoride Action Network) et professeur de chimie à l'Université St. Lawrence (Canton, NY).

Adaptation française: Action Fluor Québec
Résumé extrait de l'article "The 'Fuzzy Math' of Fluoride Promotion", juillet 2002, Redflagsweekly.com

Les promoteurs de la fluoration de l'eau font régulièrement des affirmations exagérées, même énormes. En plus d'affirmer que le fluorure réduirait la carie de 60% (un chiffre fantaisiste selon les études les plus rigoureuses), ils soutiennent aussi que 60 pays fluorent l'eau potable.

Ainsi, l'ADA (Association dentaire américaine) affirme que:

 ''La fluoration de l'eau est pratiquée dans approximativement 60 pays, pour le bénéfice de plus de 360 000 000 d'individus" (Source: Fluoridation Facts, question 39). Selon la référence donnée dans ce texte, cette information provient de la BSF (Société britannique pour la fluoration) (Source: British Fluoridation Society, BFS. Optimal water fluoridation: status worldwide. Liverpool; May 1998).

On s'attend normalement à ce que l'ADA, une organisation qui reçoit un financement considérable, fournisse des informations fiables et crédibles. Cependant, lorsque Doug Cragoe du réseau FAN (Fluoride Action Network) et Jane Jones (National Pure Water Association) ont demandé en août 2000 à la BSF de fournir la liste de ces 60 pays, on leur a répondu que la liste n'existe pas en fait!

La BFS a cependant adopté un ton rassurant, en expliquant que la liste serait bientôt rendue disponible. En octobre 2000, ils écrivaient:

"Prochainement, nous soumettrons à un périodique un article sur le statut mondial de la fluoration."

Or, deux ans plus tard, la BFS n'avait toujours pas fourni cette liste. Le 26 juin 2002, Jane Jones a de nouveau fait une demande à la BFS pour obtenir cette liste.  Elle reçut  la réponse suivante:

"Le travail est en cours et sera publié au moment opportun."

Pourquoi une réponse aussi simple prent-elle tant de temps à arriver de la part d'une organisation pourtant bien établie?

La réponse est fort simple: beaucoup moins que 60 pays fluorent l'eau potable et il appert que l'ADA et la BFS sont bien au fait de cela.

Il suffit de changer la définition de la "fluoration de l'eau"

Peu après les échanges de Craoge et Jone avec la BFS en l'an 2000, comme par hasard l'ADA effectuait un changement peu perceptible dans sa page présentant des informations sur la fluoration.

La phrase "La fluoration de l'eau est pratiquée dans approximativement 60 pays..." fut changé par "La fluoration de l'eau (naturelle et/ou ajustée) est pratiquée dans approximativement 60 pays..." (changement indiqué en caractères gras)

Autrement dit, l'ADA venait de modifier la définition de la fluoration de l'eau, en espérant sans doute que nul ne s'en rendrait compte.

Selon le dictionnaire Webster, la fluoration de l'eau est définie comme "L'ajout de fluorure dans les réserves d'eau potable (pour prévenir la carie dentaire)." Il s'agit ici de l'ajout délibéré de fluorure, donc de fluoration artificielle. Mais selon l'ADA, la définition de la fluoration de l'eau inclut désormais l'eau naturellement fluorée. Ainsi, tout pays où l'on trouve une seule source d'eau naturellement fluorée peut maintenant être inclus dans la liste des pays pratiquant la fluoration de l'eau. Cela change également la définition de la "pratique". Comment est-ce que l'on "pratique" quelque chose qui se trouve déjà là naturellement?

Selon cette nouvelle définition, les États-Unis pourraient bannir la fluoration demain matin et se retrouver quand même dans les liste des pays qui pratiquent la fluoration de l'eau potable. En effet, il existe des sources naturellement fluorées, quelque part aux États-Unis...

Comme si ce n'était pas assez, l'ADA et la BSF n'arrivent toujours pas à fournir la liste des 60 pays fluorés. En effet, selon le site web de cette dernière:

"La British Fluoridation Society est en train de valider des données qui on été recueillies de manière ad hoc pendant plusieurs années. Un tableau détaillé et mis à jour sera publié au moment opportun."

Il ne serait pas surprenant que la BFS inclut dans sa liste des pays comme l'Inde ou la Chine, où l'eau naturellement fluorée fait des ravages parmi la population et où l'on tente d'enlever le fluorure de l'eau en raison des nombreux problèmes de santé occasionnés. Voir: http://www.fluoridealert.org/fluorosis-india.htm). Quelle ironie! Dans les faits, ces pays n'ont adopté aucun programme de fluoration de l'eau potable.

La situation n'est pas très différente en Nouvelle-Zélande, où les promoteurs de la fluoration soutiennent que 41 pays fluorent l'eau potable (Source: Bay of Plenty District Health Board et Public Health Commission of New Zealand (PHC), juin 2002).

Pourtant, parmi ces 41 pays, les auteurs sont en mesure d'en mentionner seulement 11. Même parmi ces 11 pays, au moins deux posent problème: en effet, la Finlande a cessé la fluoration en 1991 et la Suisse n'a plus qu'une seule ville fluorée (Bâle). (Note d'AFQ: Bâle a mis fin à la fluoration en 2003).

Qu'en est-il des 31 autres pays?

Heureusement un rapport antérieur du PHC en Nouvelle-Zélande (1994) fournit plus de détail

"…on estime que la fluoration de l'eau a été adoptée par 39 pays (données de 1984) avec 155 millions de gens ayant accès à l'eau fluorée en 1978 (Rozier, 1992)."

Cependant, un examen rapide des 39 pays montre que cette liste comporte également des erreurs:

- la Grèce et la Roumanie ne fluorent pas l'eau potable (Martin 1991).

- aux Phillipines, seules les bases militaires américaines fluorent l'eau potable (0.014% de la population, Martin 1991).

- la Bulgarie, la Hongie et l'Italie n'ont pas de programme de fluoration (OMS, 1987).

- la Suisse apparaît deux fois dans la liste(!), donc au départ la liste contiendrait 38 pays, pas 39.

Parmi les 32 pays restant, il faut noter que 21 de ceux-ci sont listés comme ayant un "statut légal inconnu" relativement à la fluoration. Parmi les 21, il est clair qu'au moins 3 pratiquent la fluoration (en 1991). Il reste ainsi 18 pays dans la liste ayant un "statut légal inconnu".

Ainsi, selon les données du PHC:

- au moins 14 pays pratiquent la fluoration jusqu'à un certain point (en 1991, 4 parmi ces 14 pays pratiquaient la fluoration dans une seule collectivité!: Fidji, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Portugal et Suisse);

- alors que 18 autres pourraient pratiquer la fluoration partiellement, mais le "statut légal inconnu" demeure non résolu.

Bref, nous en sommes à un grand total de quelques 14 pays pratiquant la fluoration sur 32, ce qui est loin des 60 pays claironnés par l'ADA.

Ceci nous amène à nous poser la question suivante: Si ces "autorités" ne savent pas compter correctement jusqu'à 60, quelle crédibilité devons-nous accorder à leurs autres affirmations censées être "basées sur la recherche"?