Accueil

 


 

 

 

 

Coup de force anti-démocratique à Gatineau

La Ville refuse de dévoiler le nom des spécialistes qui la conseillent quant à la fluoration de l’eau
et cela pour les 15 prochaines années!
 

Note d'AFQ : la même tactique avait été employée à Québec, lorsque les élus de la ville ont eu droit à une 'séance d'information' organisée par la Mairesse Boucher et où seuls les promoteurs de la fluoration ont pu s'exprimer.


Coalition québécoise pour une saine gestion de l'eau Eau Secours,
Communiqué de presse

National, le 31 mars 2008 – La Coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau – Eau Secours! s’indigne de l’attitude cavalière de la ville de Gatineau qui refuse de répondre à la demande d’accès à l’information déposée par la Coalition. Le 1er avril prochain, la Ville tiendra une rencontre à laquelle seront exclus les points de vue autres que celui du comité Villes et villages en santé. Cette dernière a d’ailleurs refusé à la Coalition Eau Secours! la demande d’être entendue.

Le 26 février 2008, Pierre Philion, conseiller municipal et responsable du dossier, déclare dans les médias : « Tous les experts qui ont défilé devant la commission sont en faveur de la fluoration ». N’ayant pas été invité à défiler, Eau Secours! a demandé de faire entendre Monsieur Gilles Parent, ND,A, un des spécialistes de la question. N’ayant toujours pas d’invitation, la Coalition a quand même demandé la liste des spécialistes invités.

La Ville a répondu par lettre à Eau Secours! en des termes dignes de la plus belle langue de bois : « …les informations demandées constituent des mémoires de délibérations d’un conseil d’administration ou de l’un de ses membres et ne peuvent être communiquées jusqu’à l’expiration d’un délai de quinze ans de leur date ».

Les membres d’Eau Secours!, plus particulièrement ceux de Gatineau s’inquiètent du manque de transparence de leurs dirigeants et sont en droit de se questionner sur la motivation qui les incite à cacher les noms des promoteurs à la fluoration de l’eau. Si l’intérêt est vraiment d’assurer la santé de la population, pourquoi refuser d’entendre ceux qui se préoccupent des effets pervers de la fluoration? N’y a-t-il pas prudence élémentaire d’examiner toutes les facettes de la question?

Bien qu’elle ne soit pas encore prête à approuver ou proscrire la fluoration de l’eau, la Coalition Eau Secours! défend le fait que les décisions dans ce dossier de santé publique doivent être traitées provincialement. Advenant que la fluoration soit un bienfait pour la santé publique, pourquoi traiter le dossier localement et en priver l’ensemble de la population du Québec?

Eau Secours! la Coalition pour une gestion responsable de l’eau demande donc, publiquement, que la ville de Gatineau réfère le dossier au niveau provincial. Le fluor dans l'eau potable, non ingéré par les humains et rejeté dans les eaux usées d’une ville, se retrouve en fin de course dans un cours d'eau près de chez vous.

--------------------------------------------------------

.