Le débat du fluor
Adaptation française: Action Fluor Québec

ACCUEIL

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION

HISTOIRE/
ENVIRONNEMENT

CENSURE

BENEFICES
Question 1
Question 2
Question 3
Question 4
Question 5
Question 6
Question 7
Question 8

ALTERNATIVES
Question 9
Question 10
Question 11
Question 12


SÛRETÉ
Question 13
Question 14

SURDOSE
Question 15
Question 16
Question 17

MALADIES
Question 18
Question 19
Question 20
Question 21
Question 22
Question 23
Question 24
Question 25
Question 26
Question 27
Question 28
Question 29
Question 30
Question 31
Question 32
Question 33

POLITIQUE PUBLIQUE
Question 34
Question 35
Question 36
Question 37
Question 38
Question 39
Question 40

EFFICACITÉ DES COÛTS
Question 41
Question 42
Question 43

CONCLUSION

CONCLUSION

Rarement un enjeu public a-t-il affecté la santé personnelle et les libertés individuelles autant que dans le dossier de la fluoration. Pourtant, il n'y a qu'à repousser le mirage présenté par les promoteurs de la fluoration, en faisant toute la lumière.  Les données probantes suffisent à démontrer qu'il n'existe pas de justification sensée qui commande l'ajout de cette substance toxique dans l'eau potable.

"Depuis 50 ans, des voix très respectées se sont élevées pour mettre en garde le public américain contre la fluoration de l'eau, dont les effets à long termes sont dangereux pour la santé." (Voir 43-3: La liste des 128 experts renommés qui s'opposent à la fluoration, Maureen Jones, San Jose Citizens for Safe Drinking Water, Telephone (408) 297-8487).

Voici ce que certains d'entre eux ont dit:

"Il est scandaleux de voir que l'eau peut être utilisée pour la distribution de médicaments. Le fluorure est un poison corrosif qui, à long terme, va mener à de sérieux problèmes de santé. Toute tentative d'utilisation de l'eau potable à de telles fins est déplorable." Charles Gordon Heyd, M.D.,Ancien président de l'Association médicale américaine.

Le 24 novembre 1992, Robert Carton, Ph.D., ancien scientifique de l'EPA, a fait l'énoncé suivant: "LA FLUORATION EST LA PLUS GRANDE FRAUDE SCIENTIFIQUE DE CE SIÈCLE, OU MÊME DE TOUS LES TEMPS."

Le professeur Albert Schatz, docteur en microbiologie et découvreur de l'antibiotique streptomycine, était du même avis: "La fluoration ... est la plus grande fraude de l'histoire, et celle qui a affecté le plus grand nombre de gens".

David R. Hill, ingénieur, professeur émérite à l'Université de Calgary en Alberta (Canada), a dit (août 1997): "Ma conclusion personnelle, c'est que dans le meilleur des cas, des questions sérieuses restent sans réponses.  Elles concernent la sûreté et les bénéfices allégués du fluorure et de l'eau fluorée. En fait, les données probantes les plus récentes suggèrent que cette mesure n'est pas particulièrement bénéfique, et qu'elle n'est certainement pas sécuritaire. L'interprétation la plus charitable que l'on peut avoir de cette controverse, c'est que les habitudes incrustées sont très difficiles à changer, et que les institutions médicales et dentaires sont très lentes à s'adapter aux réalités de la recherche scientifique moderne. Elles sont paralysées par la peur de perdre la face et par l'idée qu'elles pourraient devoir faire face à des poursuites légales dès qu'elles admettront être dans le tort."

Pendant des dizaines d'années, nous avons vu des scientifiques à la solde de l'industrie du tabac affirmer que la cigarette ne crée pas de dépendance, même devant une accumulation de preuves de torts sur la santé. Bien sûr, personne ne meurt après avoir fumé une seule cigarette, un paquet, ou une seule cartouche de cigarettes. Mais après vingt ans, des cancers ont commencé à apparaître ''mystérieusement'' et on nous disait qu'il n'y avait aucun lien avec le tabagisme.

Et maintenant, la Société américaine du cancer soutient qu' "en 1995, près de 2.1 millions de gens sont morts dans les pays développés des conséquences du tabagisme." Le tabagisme est à l'origine du cinquième des décès aux États-Unis. Avec la cigarette, les scientifiques se sont trompés. Le tabagisme n'est pas sécuritaire et on se retrouve dans la même situation avec le fluorure.

Par l'entremise du contrôle des médias, des intérêt financiers puissants ont permis que l'on ne fasse pas toute la lumière sur les effets néfastes de la fluoration. En conséquence, le grand public reste ignorant. Ici se trouve l'occasion, pour ceux qui ont le courage de le faire, de se lever et de parler publiquement afin de faire toute la lumière. Que la vérité soit enfin connue, afin de servir le public, qui aura enfin un mot à dire, avec la liberté de prendre les meilleures décisions et cela, en toute connaissance de cause.

Dans ce débat, les défenseurs d'une eau saine n'ont qu'une chose à gagner: une eau libre de médication de masse, médication dont l'efficacité n'a jamais été démontrée, qui affecte la santé d'un trop grand nombre de gens et qui viole la liberté personnelle.

Il est plus que temps de faire connaître les faits, dans un débat ouvert où tous peuvent s'exprimer, où la raison et les données probantes prédominent, plutôt que l'émotion et la politique. Ignorer cet enjeu signifie que l'on permet à d'autres de prendre des décisions en notre nom. Il a été dit que: "La seule condition pour que le mal prolifère, c'est que les hommes de bien ne fassent rien." Le message est lancé: s'il vous plaît, aidez-nous à faire la lumière sur la fluoration!

 

Download
The Fluoride
Debate

as a .pdf

 

NOTICE

In accordance with Title 17 U.S.C., section 107, some material on this web site is provided without permission from the copyright owner, only for purposes of criticism, comment, news reporting, teaching, scholarship and research under the "fair use" provisions of federal copyright laws. These materials may not be distributed further, except for "fair use" non-profit educational purposes, without permission of the copyright owner.


This site and accompanying book is published by
Health Way House | 403 Marcos St | San Marcos, CA 92069

First Edition
February 2001

This information provided on this site was compiled by
Anita Shattuck | Tel: 760-752-1621 | bakeranita@cox.net

This site and accompanying book was edited by
Edward Bennett

Site Builder: Michelle@Jabbocat Consulting