Le débat du fluor
Adaptation française: Action Fluor Québec

ACCUEIL

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION

HISTOIRE/
ENVIRONNEMENT

CENSURE

BENEFICES
Question 1
Question 2
Question 3
Question 4
Question 5
Question 6
Question 7
Question 8

ALTERNATIVES
Question 9
Question 10
Question 11
Question 12


SÛRETÉ
Question 13
Question 14

SURDOSE
Question 15
Question 16
Question 17

MALADIES
Question 18
Question 19
Question 20
Question 21
Question 22
Question 23
Question 24
Question 25
Question 26
Question 27
Question 28
Question 29
Question 30
Question 31
Question 32
Question 33

POLITIQUE PUBLIQUE
Question 34
Question 35
Question 36
Question 37
Question 38
Question 39
Question 40

EFFICACITÉ DES COÛTS
Question 41
Question 42
Question 43

CONCLUSION

Dans ce site web, Le débat du fluor (The Fluoride Debate), nous avons juxtaposé les arguments présentés par l'Association dentaire américaine (ADA) avec les commentaires émis par des scientifiques indépendants qui se sont donné la peine d'examiner la fluoration avec un esprit ouvert. Nous constatons que les gens qui prennent le temps le lire et d'étudier les deux côtés du débat de la fluoration — en particulier les données des dix dernières années — sont souvent scandalisés par cette pratique qui consiste à injecter une substance reconnue toxique dans l'eau potable. Les bénéfices de la fluoration ont été follement exagérés et les risques minimisés.

Derrière les portes closes, plusieurs dentistes reconnaissent l'état de cette situation, mais l'ADA maintient une main de fer sur la profession, ce qui met en danger la carrière de toute personne critiquant ouvertement la fluoration. Même si l'ADA est une association non gouvernementale, elle est très influente grâce à ses lobbyistes bien positionnés à Washington DC; elle maintient une présence dominante presque partout, dans les Conseils dentaires de chaque localité. Ces Conseils ont l'autorité qui leur permet de réprimander les dentistes (perte de droit de pratique) et peuvent par conséquent battre la mesure chez les professionnels qui pourraient être tentés de se prononcer contre toute question controversée, incluant la fluoration.

Notre souhait est que plus de dentistes aient le courage de poser les bonnes question à l'ADA que, ce faisant, ils arrivent à sauver leur profession d'une mesure absurde, dangereuse, non éthique et inutile.

CE SITE PRÉSENTE DES PREUVES À L'EFFET QUE ...

  • La fluoration n'est pas réellement destinée à ''soigner les dents de enfants défavorisés". Il s'agit plutôt de donner carte blanche aux industries pour qu'elles puissent se débarrasser facilement de résidus industriels toxiques et encombrants, les silicofluorures, tout en maximisant les profits. Les silicofluorures sont 85 fois plus toxiques que le fluorure naturel (ex: fluorure de calcium).
  • Le fluorure est plus toxique que le plomb et tout comme ce dernier, il s'accumule lentement dans le cerveau. Il affecte particulièrement les enfants et leur comportement. En fait, le fluorure est aussi la cause de comportements anormaux chez les animaux de laboratoire. Chez l'être humain, il réduit l'intelligence (QI), particulièrement sans un régime alimentaire riche en nutriments essentiels, tel le calcium, l'iode et les vitamines. Il contribue également à une longue liste de maladies latentes. Puisque le fluorure est pratiquement aussi toxique que l'arsenic, le danger qu'il représente pour la santé humaine ne devrait surprendre personne.
  • Il y autant, sinon plus de carie dentaire dans les collectivités fluorées que dans celles qui ne le sont pas. Cependant, les coûts dentaires en bout de ligne sont plus élevés dans les communautés fluorées, en raison de la fluorose dentaire (dommages aux dents causés par le fluorure). Nous savons maintenant que boire de l'eau fluorée retarde l'apparition de la carie, mais ne la prévient pas.
  • Contrairement aux affirmations des promoteurs de la fluoration, la fluorose dentaire n'est pas qu'un problème purement "esthétique". Cette affection est le premier signe visible d'un empoisonnement par surdose en fluor. De nous jours, la fluorose dentaire est plus répandue: de 15% à 65% dans les zones fluorées et de 5% à 40% dans les zones non fluorées (données nord-américaines).
  • Après avoir examiné toutes les données, les scientifiques de l'EPA (Agence de protection environnementale des États-Unis) ont conclu que le réseau d'eau potable ne peut pas être utilisé comme ''un véhicule de distribution d'une substance préventive toxique autant qu'inutile...''.
  • L'Administration des Aliment et des drogues (FDA- Food and Drug Administration) affirme que le fluorure n'est pas une substance minérale nutritive; c'est un médicament d'ordonnance. Toute médication d'ordonnance comporte des effets secondaires, incluant le fluorure. Le fluorure n'a jamais reçu l'homologation de la FDA et ne se conforme donc pas aux exigences de sûreté et d'efficacité requises. Lorsque ce médicament est injecté dans l'eau, il n'y a aucun mécanisme de supervision de la dose.
  • Le programme de suppléments alimentaires de L'Association dentaire américaine (ADA) soutient que les médicaments de prescription de fluorure ne doivent pas être donnés aux enfants de moins de 6 mois. Or, un verre d'eau par jour et par enfant (âgé de 6 mois à 3 ans) est équivalent à la dose d'un supplément de fluorure. Donc, dans les zones fluorées, les enfants de moins de 3 ingèrent quotidiennement une surdose de fluor via l'eau fluorée. Quant à elle, l'ADA persiste à promouvoir et à recommander la fluoration.
  • L'utilisation quasi universelle du fluorure dans l'eau, les produits dentaires, les aliments et les boissons (irrigués et transformés avec de l'eau fluorée) est la cause d'une surexposition  envahissante de fluor au sein de la population américaine. La majorité des pays développés ont rejeté, arrêté ou interdit la fluoration, en raison d'une absence de marge sécuritaire.
  • Le fluorure n'est pas simplement "l'un des quarante produits chimiques de traitement de l'eau". C'est le seul produit chimique destiné à traiter les individus plutôt que l'eau. Par conséquent, il s'agit bel et bien d'un programme de médication de masse. En bref, ce site web explique pourquoi de plus en plus de scientifiques, de médecins et même de dentistes sont fortement opposés à l'ajout de fluorure dans l'eau potable. Cette controverse n'est pas nouvelle, elle date du tout début de la fluoration.
Download
The Fluoride
Debate

as a .pdf

 

NOTICE

In accordance with Title 17 U.S.C., section 107, some material on this web site is provided without permission from the copyright owner, only for purposes of criticism, comment, news reporting, teaching, scholarship and research under the "fair use" provisions of federal copyright laws. These materials may not be distributed further, except for "fair use" non-profit educational purposes, without permission of the copyright owner.


This site and accompanying book is published by
Health Way House | 403 Marcos St | San Marcos, CA 92069

First Edition
February 2001

This information provided on this site was compiled by
Anita Shattuck | Tel: 760-752-1621 | bakeranita@cox.net

This site and accompanying book was edited by
Edward Bennett

Site Builder: Michelle@Jabbocat Consulting