Le débat du fluor
Adaptation française: Action Fluor Québec

ACCUEIL

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION

HISTOIRE/
ENVIRONNEMENT

CENSURE

BENEFICES
Question 1
Question 2
Question 3
Question 4
Question 5
Question 6
Question 7
Question 8

ALTERNATIVES
Question 9
Question 10
Question 11
Question 12


SÛRETÉ
Question 13
Question 14

SURDOSE
Question 15
Question 16
Question 17

MALADIES
Question 18
Question 19
Question 20
Question 21
Question 22
Question 23
Question 24
Question 25
Question 26
Question 27
Question 28
Question 29
Question 30
Question 31
Question 32
Question 33

POLITIQUE PUBLIQUE
Question 34
Question 35
Question 36
Question 37
Question 38
Question 39
Question 40

EFFICACITÉ DES COÛTS
Question 41
Question 42
Question 43

CONCLUSION

 

MALADIES

Question 31

La consommation d’eau fluorée à concentration optimale est-elle néfaste pour les reins?

Affecte-t-elle les diabétiques, ainsi que la glande thyroïde? (Cette dernière question est posée par l’opposition.)

 

Réponse courte de l'ADA, tirée de Fluoridation Facts

Les données scientifiques généralement admises suggèrent que l’eau fluorée à concentration optimale ne cause pas et n’empire pas la maladie du rein.

 

Réplique

Le Dr. Heyroth est un promoteur connu de la fluoration et pourtant, lors d’un témoignage sous serment devant les audiences du Congrès des États-Unis, à la question: "Donneriez-vous de l’eau fluorée à un malade du rein", il répondit : "Non, la recommandation serait de boire de l’eau de source sans fluorure." (Dr. Francis Heyroth of Kettering Institute, Cincinnati, Ohio.)

" ... Puisque le fluorure peut causer des dommages aux reins, un cercle vicieux peut naître dans lequel les reins retiennent le fluorure, ce qui ira causer encore plus de dommages." (Fredrick B. Exner, M.D., F.A.C.R.)

"Une fois que la fonction rénale est sévèrement affectée, l’excrétion du fluorure dans l’urine diminue et la concentration du fluorure dans le sérum augmente." (K. Kono, et al, Industrial Health, 22:33-40, 1984.)

"Plusieurs études... ont fait des découvertes bio-chimiques inquiétantes, en particulier concernant les reins, lors de l’ingestion d’eau fluorée à 1 ppm et plus (jusqu’à 5 ppm dans notre étude)." (Harold Warner, Professor Emeritus, Yerkes Regional Primate Center, Emory University, June 20, 1983.)

" ... gardez à l’esprit que, puisque tous les aînés sont éventuellement (et à divers degrés) affectés par une 'fonction rénale réduite', il y aura une accumulation de fluorure plus importante dans leurs tissus, à un moment de leur vie où ils sont plus vulnérables." (John R. Lee, M.D.)

"Il serait prudent de surveiller l’ingestion de fluorure chez les malades chroniques du rein... en particulier chez ceux qui vivent dans une zone naturellement et fortement fluorée: les enfants, ceux qui boivent beaucoup d’eau et les malades chroniques." ("Position Paper on Fluoride," National Kidney Foundation, page 2, Aug. 16, 1980.)

"Le fluorure de sodium est un produit chimique très toxique. Il réagit avec l’émail des dents et les os durant la croissance et produit des dommages irréversibles. Il peut affecter le système nerveux, les reins et les tissus des individus fragiles. Le fluorure n’est pas un oligo-élément essentiel à la santé dentaire. Dans le cas d'un médicament dissous dans l’eau, une dose uniforme pour tous est évidemment une chose impossible. Certains individus peuvent boire jusqu’à 10 fois plus d’eau que d’autres. La soif dépend d’un ensemble de variables." (Dr. Granville F. Knight, (M.D., F.A.C., F.I.A.A.) Santan Barbara, California.)

"Jusqu’à tout récemment, j’avais appuyé la fluoration de l’eau municipale à 1 ppm. Toutefois, les informations qui m’ont été fournies par le Dr. C. C. Bass, doyen émérite de l’École de médecine de Tulane depuis 15 ans (qui mène des études sur les dents conjointement avec des scientifiques britanniques), indiquent que la fluoration a des effets potentiellement néfastes sur les reins. Cela a fait en sorte que j’ai changé d’avis." (Dr. Alton Ochsner, président de Ochsner Foundation Hospital et directeur du Département de chirurgie, École de médecine de l’Université Tulane, Nouvelle Orléans, Louisiane.)

"Vous avez tout à fait raison de dire que beaucoup de gens ont le diabète et l’ignorent. Aux États-Unis, près de la moitié des quelques 12 millions de personnes affectées (selon les statistiques) ne le savent pas ... Les soins aux diabétiques doivent aussi tenir compte des complications associées à cette maladie: maladie du rein, coronaropathie, etc. Or, selon le NIDR (National Institute of Dental Research), les concentrations de fluorure dans l’eau sont établies selon une consommation normale de l’eau. Si un individu consomme plus d’eau que la normale, il devrait boire de l’eau embouteillée." (Voir 31-1: lettre du Department of Health and Human Services, Jan. 4, 1991).

En effet, presque tous les diabétiques et beaucoup d’athlètes boivent de grandes quantités d’eau –souvent plus d’un gallon quotidiennement. Ceci explique pourquoi le Service de la santé publique recommande à ces gens d’acheter de l’eau embouteillée.

"Puisqu’il est documenté que les fluorures ont été utilisés comme médicaments pour traiter l’hyperthyroïdie, les fluorures devraient être considérés comme une cause évidente d’hypothyroïdie et de troubles de la glande thyroïde, avec le THADA, l’arthrite, l’ostéoporose, etc., particulièrement lorsque l’on tient compte des grandes quantités qui sont actuellement ingérées." (Thyroid Hormones, pp. 5, by Andreas Schuld, Parents of Fluoride Poisoned Children, PFPC., Vancouver, B.C., Canada.)

"Le fluorure déprime l'activité de la glande thyroïde de 30% à 40%, l’une des glandes les plus importantes du corps. À plusieurs endroits de notre pays, les enfants reçoivent des comprimés de fluorure, là où la fluoration de l’eau n’a pas encore été mise en oeuvre. Nous croyons que cela restera ainsi, considérant les troubles de la glande thyroïde. La recherche menée ici démontre l’antagonisme existant entre l’iode et le fluor. Dans une autre expérience, nous avons également démontré que le métabolisme du calcium est fortement affecté par le fluor: les os assimilent 30% moins de calcium en présence de fluor. Les risques d’ostéoporose pendant la croissance sont donc très élevés." (Dr. T. Gordonoff,Professor of Pharmacology, Bern, Switzerland.)

"L’ingestion à long terme de minuscules quantités de fluor est la cause de maladies de la glande thyroïde." (Dr. Douw G. Steyn, Department of Pharmacology, University of Pretoria, South Africa.)

"Dans notre bibliothèque virtuelle (voir ‘Fluoride Research’ sur www.bruha.com), nous avons publié plus de 100 études, menées durant les 70 dernières années et qui documentent les effets néfastes du fluorure sur la glande thyroïde." (Andreas Schuld, Parents of Fluoride Poisoned Children (PFPC), Vancouver, B.C., Canada.)

 

 

Download
The Fluoride
Debate

as a .pdf

 

NOTICE

In accordance with Title 17 U.S.C., section 107, some material on this web site is provided without permission from the copyright owner, only for purposes of criticism, comment, news reporting, teaching, scholarship and research under the "fair use" provisions of federal copyright laws. These materials may not be distributed further, except for "fair use" non-profit educational purposes, without permission of the copyright owner.


This site and accompanying book is published by
Health Way House | 403 Marcos St | San Marcos, CA 92069

First Edition
February 2001

This information provided on this site was compiled by
Anita Shattuck | Tel: 760-752-1621 | bakeranita@cox.net

This site and accompanying book was edited by
Edward Bennett

Site Builder: Michelle@Jabbocat Consulting