Accueil

 


                     

Nouveaux efforts déployés pour fluorer toute l'Europe

Appel urgent lancé aux professionnels et  scientifiques européens

La Commission européenne vient d'annoncer le lancement d'une consultation visant à recueillir des commentaires et des données scientifiques (datées d'après 2005) relatives aux risques et effets sur la santé des fluorures, qui dit-elle, l'aideront à définir sa politique globale sur le fluoration. Les personnes qualifiées et experts sont priés d'envoyer leur commentaires avant le 8 avril 2009 , et d'envoyer tous les documents pertinents avant le 26 avril 2009.  Voir les détails ici: 

     -  http://fluoridealert.org/eu.docs.html

     -  http://fluoridealert.org/eu.f.working.mandate.09.pdf


FLUORIDE ACTION NETWORK
http://www.FluorideAlert.Org
 
Nouveaux efforts déployés pour fluorer toute l'Europe
 
22 mars 2009


La fluoration est une mesure par laquelle une poignée d'individus, qui ont des connaissances scientifiques limitées, s'efforcent de fluorer les réserves d'eau de consommation du monde entier, en dépit de leur compréhension très incomplète de la toxicologie des fluorures.

Consultation globale sur la santé orale par le fluorure (Global Consultation on Oral Health through Fluoride). 

Les ambitions de portée mondiale de ce lobby dentaire ont été révélées lorsqu'en novembre 2006 l'OMS (appuyée par beaucoup d'argent en provenance des USA et du lobby de l'industrie du sucre), l'IADR (Ass. internationale pour la recherche dentaire, pour qui la fluoration représente un domaine payant $$$ de la recherche dentaire) et la FDI (Fédération dentaire mondiale, fondée par les industries du dentifrice, du sucre, pharmaceutique et chimique) ont organisé la Consultation globale sur la santé orale par le fluorure à Genève et à Ferney Voltaire, les 17-19 novembre 2006. À cette occasion, ces organisations (OMS, IADR et FDI) ont fait la déclaration scandaleuse et préoccupante qui énonce que:  "L'accès universel au fluorure pour la santé dentaire fait désormais partie des droits humain fondamentaux"(!)   (Voir entre autre: ICI.)

Depuis cette déclaration, nous avons vu l'accélération des efforts destinés à fluorer les pays de l'Asie et du Moyen-Orient, particulièrement la Chine. Cependant, la Chine et l'Inde, qui font face à des problèmes endémiques d'intoxication au fluorure, ne seront pas trompés aussi facilement.

Désormais, nous constatons que les efforts sont déployés pour fluorer toute l'Europe. Jusqu'ici, la grande majorité des pays européens a su résister aux pressions américaines visant à fluorer l'eau. En fait, 98 % des collectivités européennes ne fluorent pas l'eau potable.  Pourtant, les Européens ont une santé dentaire aussi bonne, sinon meilleure, que celle des Nord-Américains.  Seul l'Angleterre, l'Irlande et l'Espagne ont accepté cette mesure.  Mais une majorité de dentistes appuie encore la fluoration et on pourra compter sur eux pour user de leur "prestige et autorité" le moment venu.

Voir: Les tendances entre pays fluorés et non fluorés

Voir: La quasi totalité de l'Europe rejette la fluoration de l'eau


Les effets se sont fait sentir par une invitation de la Commission européenne qui, dans le cadre de leur "Mandat de travail sur la fluoration", vient de lancer un appel pour des requêtes d'articles, de rapports, etc.,  publiés à partir de 2005 concernant le fluorure. 

Une personne innocente pourrait croire que la Commission européenne est modérée et qu'elle pourrait être véritablement préoccupée par le fait que les Irlandais et les Anglais sont forcés d'ingérer ce poison reconnu durant toute leur vie. Cependant, la Commission énonce que "plus personne ne doute des bienfaits du fluorure."

"Plus personne ne doute des bienfaits du fluorure"!

S'il ne s'agit pas d'un biais à priori, de quoi s'agit-t-il?

La toute nouvelle stratégie du lobby dentaire consiste à demander de mandater un consultant privé dit 'indépendant' et peu qualifié (comme Bazian Ltd. à Southampton en Angleterre et Golder à Gatineau au Québec?) qui s'empresse de démolir toutes les études menées dans les pays non-fluorés qui documentent des problèmes multiples de santé causés par l'exposition élevée au fluor. Par le passé nous avons vu des consultants privés grassement payés qui mélangent tout et qui vont vous recommander sans broncher de saupoudrer du fluor sur vos céréales le matin. Bien entendu, cela n'est possible qu'en minimisant prestement le rapport de 507 pages du Conseil national de recherche des USA (NRC, 2006), en expliquant qu'il n'a aucun rapport avec l'eau fluorée et que les 23 études menées sur quatre continents qui démontrent que le fluor réduit l'intelligence des enfants n'a aucun lien avec les enfants qui ingèrent de l'eau fluorée! Ces consultants privés (Bazian Ltd. et autres) s'autoproclament facilement experts en fluoration alors que, de toute évidence, il peinent à comprendre la différence entre concentration (mg/litre), dose (mg/jour) et dosage (mg/kg de poids corporel/jour), et qu'ils escamotent la discussion cruciale de la "marge sécuritaire" ou de la dose sécuritaire d'une substance reconnue toxique donnée à toute une population.  (Voir le rapport de Bazian sur le rapport du NRC (2006), et les études sur le QI.)

Ce dont nous sommes certains, c'est que l'énoncé ''Plus personne ne doute des bienfaits du fluorure'' est complètement faux.  Cette énormité prouve encore une fois que les autorités dentaires sont carrément biaisées et ignorantes des données scientifiques modernes, pourtant largement disponibles pour toute personne qui s'en donne moindrement la peine. Ceci est le signe non équivoque d'une incompétence profonde (en toxicologie, neurologie, pharmacie, physiologie, biologie et éthique) ou pire, d'une mauvaise foi avérée.

D'ailleurs, la Commission européenne vient d'annoncer le lancement d'une consultation visant à recueillir des commentaires et des données scientifiques (datées d'après 2005) relatives aux risques et effets sur la santé des fluorures, qui dit-elle, l'aideront à définir sa politique globale sur le fluoration. Les personnes qualifiées et experts sont priés d'envoyer leur commentaires avant le 8 avril 2009 , et d'envoyer tous les documents pertinents avant le 26 avril 2009.  Voir les détails ici: 

     -  http://fluoridealert.org/eu.docs.html

    -  http://fluoridealert.org/eu.f.working.mandate.09.pdf



COMMENTS ON THE 'WORKING MANDATE" ON FLUORIDATION OF DRINKING WATER - Due APRIL 8. 

Available at http://fluoridealert.org/eu.f.working.mandate.09.pdf

This is what they've said:

While no one doubts the beneficial effects of fluoride, a body of scientific literature seems to suggest that excessive intake of fluoride may be associated with a number of negative health effects. Consequently, the practice of intentional water fluoridation has been put in question in some parts of the European Union and USA.

The Health and Consumer Protection Directorate General will welcome comments on the working mandate submitted with a view to ensure a high added value for the completeness and clarity of the questions. The working mandate for this request can be found here (pdf).

Comments should be in line with the conditions set out in the Stakeholder Dialogue Procedure document at http://fluoridealert.org/stakeholder_procedure_en-1.pdf

SOLICITATION FOR INFORMATION. DUE APRIL 26, 2009:

Interested parties are invited to submit:

1) Scientific peer reviewed research papers, reviews and reports (later than 2004) on hazard profile, health effects, and human exposure to fluoride and hydrofluorosilicic acid used in drinking water fluoridation.

2) Scientific peer reviewed research papers, reviews and reports on hazard profile, health effects, and human exposure to silicofluorides e.g. ((hydro)fluorosilicic acid, sodium silicofluoride, disodium hexafluorosilicate or hexafluorosilicic acid) used in drinking water fluoridation.

3) Other credible scientific information that may not be easily available and which is directly relevant to this issue.

All information is considered public unless otherwise stated by the provider. Guidelines for the submission of contributions, containing criteria for the call for information and guidance for submission can be found here and in the Stakeholder Dialogue Procedure document (pdf).

HOW TO SUBMIT:

EMAIL SUBMISSION TO : Sanco-Sc8-Secretariat@ec.europa.eu
SUBJECT LINE: SCHER: Fluoridation - Call for Information

Please put the full body of your contribution as an attachment to the electronic message.

Please include your details, organization and e-mail address in the text of the message.


Voici un ancien message diffusé qui est un appel à l'action destiné à fluorer toute l'Europe (Voir aussi:  http://fluoridealert.org/eu.docs.html):

APPEL À L'ACTION POUR PROMOUVOIR LE SANTÉ DENTAIRE AVEC LE FLUORURE 

CALL TO ACTION TO PROMOTE DENTAL HEALTH BY USING FLUORIDE
(Issued at the 17-19 November 2006, Global Consultation on Oral Health conference in Geneva &  Ferney-Voltaire) - click here for full statement.

Eighty experts from thirty countries gathered for a Global Consultation on Oral Health  through Fluoride, jointly convened by the World Health Organization (WHO), the FDI World  Dental Federation and the International Association for Dental Research (IADR) on  17-19 November 2006 in Geneva and Ferney Voltaire, expressed their deep concern about  growing disparities in dental health and the lack of progress in tackling the worldwide burden  of tooth decay (dental caries), particularly in disadvantaged populations. 

The burden of tooth decay affects children, adults and the elderly, disrupts life and causes  considerable pain, suffering and economic hardship. Much of the disease still remains  untreated, particularly in low and middle-income populations. Prevention by using fluoride is  the only realistic way of reducing this burden in populations.   Taking account of the scientific evidence, as well as several WHO World Health Assembly  Resolutions 1  and other technical reports2, the experts reaffirmed the efficiency, costeffectiveness, and safety of the daily use of optimal fluoride. They confirmed that universal  access to fluoride for dental health is a part of the basic human right to health.

Recognising the magnitude of the problem, and in order to achieve this the experts convened  by the WHO, FDI and IADR urge governments and other influential bodies to take the  following actions: 

 •  Develop effective legislation, necessary directives 3 and programmes ensuring access  to fluoride for dental health in all countries; 
 •  Include fluoride in health communications, health promotion strategies and  programmes;  
 •  Include fluoride for dental health when promoting health through healthy diets; 
 •  Encourage governments to reduce or remove taxation and tariffs on fluoride products  for dental health; and 
 •  Encourage suppliers to improve availability of effective affordable fluoride toothpaste  for disadvantaged populations. 

These actions will improve quality of life and enhance the achievement of the Millennium  Development Goals by reducing the high dental disease burden of populations, especially  children in disadvantaged populations.      

 

--------------------------------------------------------