banniere

       Accueil     

 

 

 

 

 

 

Les effets nocifs du fluorure connus depuis au moins 1944 

Une lettre autrefois classée défense révèle les effets sur le système nerveux central

 

 
Voici une lettre datée de 1944, une demande pour mener une expérience animale afin de déterminer les effets des composés de fluorure et d'uranium sur le système nerveux central. Au sein du projet Manhattan destiné à produire la bombe atomique, les autorités se sont rendues compte que les travailleurs étaient affectés durant le cours de leur travail. Au début on a cru que les radiations de l'uranium étaient en cause, mais on a dû se rendre à l'évidence que les problèmes étaient en fait surtout causés par les composés de fluorure nécessaires au procédé de production de l'uranium enrichi. 

La lettre démontre qu'il y a longtemps que les effets neurologiques du fluorure sont connus par les autorités, mais que ces informations ont été gardées secrètes pendant près de 50 ans en raison de ''l'effort de guerre'' et pour empêcher que le gouvernement ne doive composer avec des poursuites légales initiées par les milliers de travailleurs affectés, ainsi que par les agriculteurs dont les cultures ont été détruites par les émissions de fluorure provenant des usines affiliées au projet Manhattan.

Un scan de la lettre originale, autrefois classée secret défense, est présenté plus bas. Dans ce document, T désigne l'uranium et F désigne le fluorure.

Ces informations ont été révélées grâce au travail d'enquête de longue haleine mené par le journaliste britannique Christopher Bryson (anciennement de la BBC), auteur du livre The Fluoride Deception (Le mensonge du fluor). Voir plus de détails:  Cliquez ici.

Voir aussi:

- Le fluorure, les dents et la bombe atomique: Cliquez ici

- Fluor au Canada: l'influence néfaste des américains?: Cliquez ici.

- Entrevue avec Christopher Bryson (anglais): Cliquez ici.

Adaptation française de la lettre: Action Fluor Québec

.


 

 

P.O. Box 257, Crittenden Station

Rochester, 7, N, 7.

                                                                                                           29 avril 1944

 

Objet: Demande pour une expérience animale afin de déterminer les effets sur le système nerveux central.

Pour: Col. Stafford L. Warren, U. S. Engineer Office, Oak Ridge, Tennessee,

(Taru Tae Area Engineer, Madisson Square Area, N. Y.)

1.  Ci-joint, l'ébauche d'une proposition de projet de recherche pour déterminer les effets sur le système nerveux central de certains produits T et F.

2.  Des preuves cliniques suggèrent que le C616 pourrait avoir des effets marqués sur le système nerveux central, accompagnés de somnolence, lassitude et autres signes visibles. Il semble plus probable que ce soit le composant F plutôt que le composant T qui en soit la cause.

3. Puisque le travail avec ces composés est incontournable, il est nécessaire de connaître les effets sur le système nerveux central après exposition, pour que les travailleurs soient adéquatement protégés. Cela est important, non seulement pour protéger un individu donné, mais pour empêcher qu'un travailleur confus n'en blesse d'autres en effectuant incorrectement ses tâches.

4. Cette lettre est communiquée par l'entremise de l'ingénieur de la zone, celle de Madison Square, pour que l'approbation ou le refus des informations brièvement précitées puisse être indiqué par endossement.

                  Pour l'ingénieur de district:

Incl.:   

Ébauche – Projet de recherche proposée sur les effets des produits T et F sur le système nerveux. (2 parties)

                            SECRET (étampe)

JOHN F. Perry,                                                                             Capitaine, service médical,                                                                            Assistant.

DISTRIBUTION

Copie 1 & 2- Destinataire

3 - (illisible)

4 - (illisible)

5 - Capitaine Ferry, RA

6 - Fichier de lecture

7 - Fichiers classés secret défense

                     6723

 

                                                                                        


 

Lettre d'origine: