banniere

   Accueil

 


                    

 

 

 

 

Témoignage sous serment du Dr Hans Moolenburg des Pays-Bas

 

 

'' Ici je m’exprime au nom de mes collègues de l’équipe de recherche. En tant que scientifiques, notre conclusion est que l’eau fluorée est un agent immunodépresseur assez puissant pour affecter toute la population.  C’est un précurseur important des maladies de civilisation, maladies qui sont endémiques dans les sociétés industrialisées modernes.'' - Dr Hans Moolenburgh

Le Dr Hans Moolenburgh est l'auteur du livre Fluoride. The Freedom Fight (Fluor: le combat pour la liberté)

 
  Adaptation française: Action Fluor Québec

 

Cour de circuit du comté de Fond Du Lac, état du Wisconsin

 

SAFE WATER ASSOCIATION, INC.,

            Plaignant,

vs.

                                         Cas No. 92 CV 579

VILLE de FOND DU LAC,

Défendant.

___________________________________________________________

AFFIDAVIT DU DR HANS C. MOOLENBURGH, EN APPUI À LA DEMANDE DE LA REQUETE DE JUGEMENT SOMMAIRE DU PLAIGNANT.

___________________________________________________________

Hans C. Moolenburgh, M.D., après avoir prêté serment, sous peine de parjure et avec une connaissance personnelle de l’information ici contenue, énonce respectueusement devant la cour de l’État ce qui suit:

 

 

CONTEXTE

      1. Je suis médecin en titre. J’ai reçu mon diplôme de l’Université de Leyden en 1952. J’ai travaillé comme praticien généraliste dans la ville de Haarlem aux Pays-Bas à partir d'avril 1953.

     2. En plus de mon travail comme praticien généraliste, je m’intéresse principalement à l’écologie clinique et aux traitements complémentaires du cancer.

      3. Je suis auteur de trois livres ayant pour thème la fluoration de l’eau. Deux sont en Néerlandais: "Fluoridering van het leidingwater," 1973, et "Fluor Liever niet",1990.

      4. Le troisième livre est en langue anglaise: "Fluoride, the Freedom Fight," 1987. Il s’agit du récit vrai et factuel, de l’examen, du débat et finalement du rejet de la fluoration aux Pays-Bas. J’ai été activement impliqué dans ce processus et j’ai passé plusieurs années à me familiariser avec la science relative à la fluoration.

 

SÉCURITÉ DE LA FLUORATION

      5. Le 30 mars 1972, la ville d’Amsterdam a commencé à fluorer l’eau potable municipale, suite à quoi, des effets généralisés se sont fait sentir dans les communautés environnantes qui puisaient l’eau potable à même les fournisseurs d’eau potable de la Ville d’Amsterdan : Heemstede, Bennebroek, Hoofddorp, Haarlemmerliede et plusieurs autres.

      6. Je me suis retrouvé dans une situation privilégiée pour étudier les effets de la fluoration et faire des observations directes, puisque la moitié de ma pratique est à Heemstede (fluorée) et l’autre moitié à Haarlem (non-fluorée).

      7. Comme j’avais déjà considérablement étudié les effets secondaires éventuels de l’eau fluorée (principalement à partir de la littérature américaine), j’étais à l’affût des changements dans les tendances de morbidité. Peu après, il est devenu évident que les données américaines, qui documentaient largement les effets délétères, étaient fondées.

      8. Les effets indésirables commencèrent à se manifester presque immédiatement parmi la population, particulièrement chez les enfants atteints de coliques. Souvent, les parents de ces enfants n’étaient même pas au courant que l’on avait commencé à ajouter du fluorure à l’eau de consommation. Ces changements soudains ont été observés uniquement dans la ville fluorée, soit Heemstede. Le remède était fort simple: éviter de boire de l’eau fluorée.

      9. À répétition, on a pu démontrer qu’il s’agissait bel et bien du remède approprié lorsque les parents se trompaient de contenant d’eau non fluorée. Dès que l’on redonnait de l’eau fluorée aux enfants, parfois juste un verre d’eau, les enfants recommençaient à gémir. La situation était particulièrement stressante avec les bébés, qui souvent se mettaient à pleurer toute la nuit.

      10. D’autres symptômes observés sont les petits ulcères buccaux dénommés stomatitis aphtosa. J’ai aussi vu comment les enfants souffrant d’une condition allergique connue et sous contrôle, par exemple les enfants avec l’eczéma atypique, ont soudainement vu une recrudescence de cette affection.

      11. En me basant sur l’expérience de ma pratique, j’ai mis sur pied une équipe de 12 médecins, deux biologistes et un avocat pour étudier ces effets secondaires, en adoptant une approche sérieuse et scientifique. Tous les médecins venaient des communautés fluorées. Au tout début, comme beaucoup d’autres, je ne croyais pas à ces effets secondaires, puisque les autorités sanitaires avaient nié leur existence.

     12. Après plusieurs mois d’étude attentive, l’équipe a commencé à saisir toute l’amplitude de ce problème. Initialement, la difficulté résidait dans le fait que chaque symptôme pouvait également être attribué à une autre affection connue. C’est la combinaison simultanée des symptômes (ex: les coliques, les petits ulcères et la vision embrouillée) qui nous a fait comprendre de quoi il en retournait.

      13. Notre étude a été grandement facilitée lorsque l’un des médecins, qui avait douté des effets secondaires, a commencé lui aussi à se plaindre de douleurs abdominales chroniques. Nous en sommes venus à réaliser que lui aussi avait été affecté par l’ingestion d’eau fluorée.

      14. Dans tous les cas où des réactions indésirables ont été attribuées à l’eau fluorée, éviter l’eau fluorée s’est avéré être le remède. Lorsque l’ingestion d’eau fluorée reprenait, les affections recommençaient.

       15. Parmi la liste des affections les plus communément rapportées et causées par l’eau fluorée, il y a les douleurs de l’estomac et des intestins, ulcères buccaux, transpiration excessive, irritations de la peau, eczéma , migraines apparentées aux maux de tête, troubles visuels (vision embrouillée), l’exacerbation des allergies et dépression mentale.

      16. Après des mois de plaintes, l’affection suivante s’est ajoutée à la liste: douleur aux articulations. Bien que les autres affections aient pu être résolues en évitant l’eau fluorée pendant deux ou trois jours, les douleurs aux articulations exigeaient plusieurs semaines, voir plusieurs mois sans eau fluorée pour percevoir des améliorations.

      17. Afin d’évaluer la valeur de nos découvertes initiales, certains membres de l’équipe recommandèrent vivement d’effectuer des essais en double aveugle. Déjà en présence de données probantes cliniques accablantes, l’équipe appuya majoritairement cette initiative. Les essais subséquents ont prouvé que l’eau fluorée est la cause des effets secondaires identifiés. Ces résultats ont par la suite été publiés. (Voir pièce à l’appui ___).

      18. Grâce à ces études et recherches, nous sommes désormais en mesure de comprendre que les effets étudiés ne sont pas simplement des réactions allergiques à l’ion fluorure comme nous l’avions initialement pensé.  Il s’agit en fait d’une intoxication au fluorure, substance hautement toxique ajoutée dans l’eau potable. Il est bien connu que la sensibilité aux poisons diffère selon les individus, parfois grandement.

      19. En cas d’allergie, une dose supérieure de substance irritante continuera à générer les symptômes, parfois plus sévères.

     20. En cas de poison, une petite dose engendre des affections chez les personnes les plus sensibles. Avec le fluorure, les recherches indiquent que 5% de la population va réagir. En augmentant la dose, de plus en plus de gens tombent malades. À un certain niveau tous sont atteins et les personnes les plus sensibles sont peut-être déjà mortes ou fortement affectées.

      21. Il ne s’agit pas d’une réaction allergique. La réaction au poison (le fluorure) a aussi été démontrée par l’augmentation soudaine du nombre d’affections parmi les populations exposées, conformément à l’augmentation de la dose, ce qui se produit généralement en cas de défaillance de l’équipement d’injection de fluorure.

      22. En conclusion de notre recherche, nous sommes maintenant convaincus que la fluoration de l’eau est la cause d’une intoxication à petite dose chez la population dans son ensemble, dont près de 5% constitue le groupe le plus sensible d’individus, sujets à des symptômes aigus.

      23. Exposer toute la population à un empoisonnement modéré signifie que le système immunitaire de tous ces gens est constamment surmené. Conjointement à l’exposition de tous les autres poisons environnementaux, ceci peut mener à l’accélération des problèmes de santé.

      24. C’est à la lumière de cet empoisonnent continuel et à petite dose que les données probantes de l’augmentation de mortalité du cancer doivent être considérées et comprises.

      25. Ici je m’exprime au nom de mes collègues de l’équipe de recherche. En tant que scientifiques, notre conclusion est que l’eau fluorée est un agent immunodépresseur assez puissant pour affecter toute la population.  C’est un précurseur important des maladies de civilisation, maladies qui sont endémiques dans les sociétés industrialisées modernes.

      26. Actuellement, il n’y a pas de fluoration artificielle de l’eau dans les Pays-Bas.

      27. Le meilleur constat scientifique que je puisse énoncer, fondé sur un haut degré de certitude scientifique, c’est que la fluoration de l’eau est très dommageable pour la santé de ceux qui en boivent.

      28. J’ai écrit cet affidavit en appui à la demande de la requête de jugement sommaire du plaignant.

       Affidavit de Hans C. Moolenburgh, M.D., Safe Water Association vs. Ville de Fond du Lac, mars 1993