Accueil

 


                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étude de cas: un technicien mort par contact avec du fluorure

 

C'est le même composé qui est injecté dans l'eau potable

 

Voici le cas documenté d'un technicien mort par contact en manipulant une petite quantité d'acide fluosilicique, soit le même composé chimique de fluorure injecté dans l'eau potable par plusieurs municipalités.

 

   Exemple de brûlure causée par contact avec du fluorure à 70%

    Action Fluor Québec



Étude de cas: Technicien de laboratoire âgé de 37 ans,
mort suite à être entré en contact avec du fluorure (acide fluosilicique ou HFSA), soit le même composé chimique injecté dans l'eau potable pour la fluoration de l'eau

Chronologie des évènements:

 

-    - Par accident, un technicien de laboratoire déverse du fluorure sur lui. Le composé de fluorure est en fait de l'acide fluosilicique (HFSA).

- “Une petite quantité d'acide fluosilicique (HFSA) est déversée (100 à 230 mL) sur ses genoux, avec des éclaboussures sur ses cuisses. Il est brulé sur 9% de la surface de son corps.

-  “Soufrant d'hypothermie et d'hypocalcémie, il est admis d'urgence à l'unité des soins intensifs de l'hôpital local, puis tombe rapidement inconscient. Sa condition continue à s'aggraver même si on lui injecte du gluconate de calcium et qu'on lui administre par intraveineuse du calcium et du magnésium.

- “Sa jambe droite doit être amputée sept jours après l'accident.''

- ''Quinze jours après l'accident il meurt suite à la défaillance de plusieurs organes internes
.

SOURCE: Muriale L, Lee E, Genovesef J, Trend S. 1996 Fatality due to acute fluoride poisoning following dermal contact with hydrofluoric acid in a palynology laboratory. Annals of Occupational Hygiene, 1996

 

     Note: L'acide fluosilicique (HFSA) est un composé de fluor appelé également acide exafluorosilicique ou acide silicofluorohydrique. Il s'agit de même fluorure chimique. 

-----------------------------------------



Témoignage d'un technicien de Laval préposé à l'assainissement de l'eau potable

M. Jean Tremblay,

Je suis originaire de la région et j'ai quitté celle-ci
pour aller compléter des études en Assainissement
de l'eau au Cégep de Saint-Laurent.

Voilà maintenant quelques années que j'ai terminé
mon DEC et que je travaille pour une ville, Laval,
qui a déjà fluoré son eau, mais qui a cessé de le
faire en 2000. À l'époque, je n'y travaillais pas,
car j'étais encore à Chicoutimi. J'ignorais tout de
ce qu'était la fluoration de l'eau, car il en était
point question. Il semble que les temps changent,
mais pas toujours pour le mieux!

Alors que certains admettent leur erreur, d'autres,
comme Saguenay, pensent à le faire comme s'ils
venaient de recevoir l'APPEL! Les raisons qui ont
poussé Laval à cesser de le faire sont nombreuses
et vous les connaissez bien, car déjà beaucoup de
vos citoyens vous ont exposé les éléments contre
la fluoration de l'eau.

À titre d'employé de Laval, je voudrais vous
témoigner d'expériences vécues par mes collègues
au moment où ils avaient à travailler avec le
produit. Dans ce cas précis, c'était de l'acide
fluosilicique. Le pH de ce produit est de 1. Je ne
sais pas si vous savez, mais un pH de 1 c'est très
corrosif!

Le caractère agressif du produit a créé bien des
problèmes au niveau des équipements que sont
entre autres les pompes doseuses et lignes de
transport entre les pompes doseuses et le point de
dosage dans le procédé. À noter que des lignes se
brisaient, de temps à autre, à cause du caractère
agressif du produit. Des réajustements constants
devaient être faits sur les pompes doseuses à
cause de la variabilité de l'eau entrant à l'usine par
rapport à la norme du ministère à respecter. Ce
qui sera le cas si vous décidez d'aller de l'avant.
Les pompes doseuses étant elles aussi attaquées
par le produit, cela implique des réajustements
fréquents à faire par les opérateurs, ce qui expose
ceux-ci à des risques.

Entre autre pour des motifs de santé et de sécurité,
le personnel a poussé pour que ce produit sorte
des usines d'eau potable. Il ne faut pas oublier les
risques à auxquels on expose ses employés,
surtout que c'est tout-à-fait superflu de fluorer
l'eau sous prétexte de vouloir protéger de la carie
dentaire des gens qui ne boivent certainement pas
de votre eau pour avoir des caries!


   Marc-Henri Bouchard,
   Laval