Accueil

 


                     

   

 

 

Les faits soutenus par la science

 

Réplique du Dr. Gauthier à l'article écrit par Eric Moreau et plublié dans le jounal Le Soleil

 

 --------------------------------------------------------------

 

M Eric Moreault

emoreault@lesoleil.com

       Je termine à l’instant la lecture de votre article : ''Du fluor pour tous'' et je déplore l’information qu’on vous a fournie en marge de votre article. Voici donc les faits soutenus par la science :

1-       Le fluor ne prévenant pas la carie,(démontré par des études sur les rats et par des études épidémiologiques extensives). Comment les gens de la Direction régionale de la santé en sont-ils arrivé au chiffre de 30 à 40% de diminution de carie dans les villes fluorées ???? En manipulant les données tout simplement.

2-       Quel est donc cette nouvelle approche qui veut que :’’la dilution du fluorure, lorsqu’il se mélange avec l’eau des autres réseaux, diminue d’autant son efficacité’’. Dilué ou non, le fluor ne prévient pas la carie et reste un poison pour ceux qui  en ingèrent ( fluorose à 0.5 PPM).

3-       Je pourrais vous fournir de nombreuses études sur la toxicité du fluor, dont celle faite par la Dre Philis Mullenix (pièce jointe) sur les effets du fluor sur le système nerveux central. La fluorose dentaire est un signe évident d’intoxication systémique aux fluorures.

4-       Comme le mentionne le Dr Hardy Limeback ,du département de dentisterie préventive de l’Université de Toronto ‘’Il est impossible que la fluorose se limite aux dents seulement’’. Les os font aussi de la fluorose. Les os des Torontois (fluorés à 62%)  ont 10 fois plus de fluor que ceux des Montréalais..(0% de fluor). (Le Dr limeback est devenu anti fluor depuis 1998).

5-       Vancouver (non fluorée) a un taux inférieur de carie à Toronto (62% de fluor).

6-       J’ai devant moi un article (Journal of Odthomolecular Medicine, vol.14, no 4, 1999. Joseph  G. Hattersley : A Case Against  Fluoridation  comportant136 références bibliographiques) qui démontre qu’il y a plus de caries chez les habitants de quartiers défavorisés où l’eau est fluorée que dans les quartiers où l’eau n’est pas fluorée. Dans ces populations où l’apport de Calcium est bas, le fluor affaibli l’émail et rend la dent plus vulnérable à la carie.

7-       J’ai vainement tenté d’obtenir des références scientifiques auprès du département de dentisterie communautaire de la ville de Montréal. On m’a référé au site des CDC aux USA (Centers for Disease Control) sur lequel je n’ai trouvé que des promotions pour les pâtes fluorées. Il est intéressant de noter que ces mêmes personnes déclarent que les fluorures n’agissent pas contre la carie s’ils sont ingérés dans l’eau (effet topique et non systémique) .Ils les comparent aux crèmes solaires que l’on applique sur la peau mais que l’on n’ingère pas.

8-       Aux États-Unis, tous les syndicats des scientifiques de l’EPA (Agence de protection de l’environnement) ont décrété un moratoire sur la fluoration de l’eau, considérant cette mesure comme un danger pour la santé.

9-       Le dernier commentaire que je veux vous transmettre a trait à une déclaration d’un représentant des DSP à l’effet que les opposants à la fluoration le sont sur une base purement émotive. Or, toute la science est dans le camp des opposants, puisque la fluoration n’a pas de base scientifique, et ça depuis son instauration en 1939. Même les associations dentaire américaine et médicale américaine (ADA et AMA) s’y opposaient dans des articles datant de 1943 et 1944 publiées dans leur journal respectif, considérant cette mesure trop dangereuse pour la santé.

10-   Pour conclure, il est évident que le roi est nu comme dans le conte d’Anderson. De plus en plus de gens s’en rendent compte et ce ne sont pas les plus idiots. Rien ne soutient cette mesure sur le plan scientifique. Les promoteurs de la fluoration ne peuvent compter que sur de grandes déclarations (sans fondement) et sur la manipulation d’opinions (politique et psychologique).

11-   La fluoration constitue la plus grande fraude scientifique du 20ieme siècle.

             C’est George Orwell dans son roman 1984 qui parle de ''double pensée'' et de ''novlangue'' en disant que ce qui est vrai est présenté comme faux et ce qui est faux comme vrai. Il dit aussi qu’en politique le mensonge devient vérité et le meurtre défendable.

               Enfin, je lisais hier dans la section sport de la Presse une citation d’un journaliste disant que le rôle du journaliste est de rapporter les faits avec rigueur et objectivité. Il me semblait donc important de vous livrer les faits que vous pourrez transmettre à vos lecteurs avec rigueur et objectivité

Je demeure donc à votre disposition pour d’autres informations,

                                                              Dr Louis Gauthier DDS

                                                                Québec  651-3201