banniere

Accueil

Faits et méfaits du fluor

Dernières nouvelles

Effets sur la santé

Effets neurologiques du fluor

Vulnérabilité des enfants

Fluor, Pesticides et Armement

Fluor et industrie

Pollution par le fluor

Toxicité du fluor

Fluor et carie dentaire

Articles et lettres

FAQ

Au sujet de l'AFQ

Contactez-nous

 

 

 

 

Homologation du pesticide sulfuryl fluoride 

Signez la pétition en ligne

Requête Urgente  -  Date limite : 4 août 2006

 Fluorures : un nouveau pesticide à base de fluorure de soufre vient doubler l’apport quotidien en fluorure.

25 juillet 2006 - Aux Etats-Unis, l’EPA vient d’homologuer le fluorure de souffre comme pesticide de fumigation s’appliquant à une liste interminable de denrées alimentaires. Ainsi, à l'utilisation sans cesse croissante de pesticides fluorés en agriculture et d’eau fluorée dans la transformation des aliments s’ajoute une nouvelle source de contamination alimentaire: la fumigation des stocks par le fluorure de soufre.

Les concentrations permises sont du jamais vu, les plus élevées jamais permises par l'EPA.  De plus, aucune disposition ne vient limiter le transit des aliments fumigés vers le Canada.  Au Québec, la loi autorise une concentration maximale de 0.7 ppm de fluorure dans l’eau potable.  Or, contre toute logique, les niveaux de fluorure dans les aliments pourront désormais atteindre :

900 ppm pour les oeufs en poudre (presque autant que dans un tube de pâte dentifrice!),

130 ppm pour la farine de blé

75 ppm pour l’avoine

70 ppm pour les légumineuses, aliments transformés, herbes et épices

45 ppm pour l’orge et la farine de riz

40 ppm pour le millet, la viande, la noix de coco

31 ppm pour le riz , etc.

La loi étasunienne oblige pourtant les fabricants à indiquer à l'arrière des tubes dentifrice pour enfant : "Gardez hors de la porté des enfants de moins de six ans, En cas d'ingestion accidentelle d'une quantité plus grande que celle nécessaire pour le brossage, demander de l'aide professionnelle ou s'adresser à un centre antipoison immédiatement. INGRÉDIENT ACTIF : Fluorure de sodium (0.248%)." Aux États-Unis, bon an mal an, près de 10 000 appels sont logés aux centres antipoison pour signaler un empoisonnement au fluorure causé par ingestion excessive de pâte dentifrice, rince-bouche ou suppléments alimentaires fluorés.

Avertissement imprimé à l'arrière du dentifrice Oral B.

Comment l’EPA peut-elle permettre que les consommateurs ingèrent une telle quantité de fluorure, alors que l’ingestion excessive de la pâte dentifrice seule doit être considérée comme un cas sérieux d’empoisonnement ?  (Voir : www.acmqvq.com/afq/toxicite.htm)

Selon les estimés conservateurs de DOW chemical, le fabriquant du pesticide, cela va quasiment doubler l'apport quotidien de fluorure, déjà trop élevé chez de nombreux individus !  (Voir : www.fluoridealert.org/pesticides/sulfuryl-fluoride-page.htm) 

On retrouve déjà du fluorure à divers niveaux de concentration dans la pâte dentifrice, l’eau du robinet, les fruits et légumes, le lait maternisé, les préparations pour bébé, les aliments transformées, les boissons aux fruits, les boissons gazeuses, le thé, le vin, la bière, les conserves, le poulet désossé mécaniquement, le poisson et les fruits de mer, le sel iodé, la cigarette, les poêles et les enduits au téflon, certains médicaments et les anesthésiants tels que l’enflurane, l’isoflurane et le sevoflurane.

Ces derniers développements s’ajoutent à la controverse sur la fluoration de l’eau et à la publication d’un rapport du Conseil national de la recherche scientifique des Etats-Unis de 2006, qui confirme que les concentrations actuelles de fluorure dans l'eau potable peuvent causer une intoxication par surdose, contribuant ainsi à un accroissement du risque de fracture des os et de dommages aux dents et aux articulations (arthrite). Les fluorures seraient également liés à de nombreux problèmes de santé, notamment des troubles neurologiques, troubles des systèmes endocrinien, immunitaire, digestif, des organes internes, etc., en plus d’exacerber le diabète et de favoriser le cancer. (Voir : www.acmqvq.com/afq/Articles/NRC-rapport.htm)    


Signez la pétition immédiatement.  La date limite pour signer la pétition est le 4 août, ensuite l'EPA ne considère aucune requête. Signez la pétition en ligne : Cliquez ici.

Pour plus de détails, voir: EWG, Beyond pesticides, FAN


Merci de faire circuler cette information.
Action Fluor Québec.