FLUORIDE ACTION NETWORK
Fluoration de l'eau & Carie dentaire
Adaptation française (avec la permission de FAN) : Action Fluor Québec

"Les résultats d'une étude menée en Colombie britannique, où seulement 11% des communautés fluorent l'eau de consommation, démontrent des taux moyens de DMFT inférieurs à ceux des provinces où 40 à 70 % de la population boit de l'eau fluorée.  Comment peut-on l'expliquer ?...  Les arrondissements scolaires ont récemment rapporté que l'on retrouve les taux les plus élevés d'absence de carie là où l'eau est totalement non fluorée."
Réf. : Gray, AS. (1987). Fluoridation: Time for a New Base Line? Journal of the Canadian Dental Association. 10: 763-765.

 

DMFT = Nombre de dents cariées, manquantes et obturées (Decayed, Missing & Filled)

DMFS = Nombre de surfaces de dents cariées, manquantes et obturées (Decayed, Missing & Filled)

Constatations principales - Fluoration de l'eau & Carie dentaire :

1) L'ajout de fluorure dans l'eau, dans le but de prévenir la carie dentaire, date des années 1940.  On croyait alors que le fluorure était bénéfique lorsqu'il était ingéré durant la phase de formation des dents.  Cependant, il est maintenant bien établi au sein de la communauté scientifique dentaire que le bénéfice du fluorure (s'il existe) est topique (effet de contact avec les dents), et qu'il ne provient pas de l'ingestion du fluorure.  On reconnaît aussi maintenant que le fluorure est inefficace à prévenir la formation de caries dans les  puits & fissures des dents - là où la majorité  des caries naissent.

2) On admet maintenant que, durant la deuxième moitié du XXième siècle, les taux de carie dentaire ont chuté dramatiquement dans tous les pays occidentaux - peu importe que les pays fluorent l'eau potable ou non.  De nos jours, les taux de carie dentaire dans toute l'Europe occidentale (où 98% de la  population boit de l'eau sans fluorure) sont aussi faibles que les taux de carie dentaire aux États-Unis, où la majorité des gens boit une eau fluorée.

3) Dans les pays qui fluorent l'eau potable, des études récentes et à grande échelle, usant de méthodes scientifiques non utilisées lors des premières études des années 1930-1950, ont trouvé peu de différence entre les taux de carie dentaire ou de carie dentaire du biberon, tant dans les collectivités fluorées, que non fluorées.

4) Aux États-Unis, l'étude dentaire la plus exhaustive de l'histoire, menée par le National Institute of Dental Research entre 1986 et 1987, n'a trouvé aucune différence entre les taux de dents cariées, manquantes ou obturées, et une différence minuscule entres les taux de surfaces cariées, manquantes ou obturées, chez les enfants ayant vécu toute leur vie dans des communautés tant fluorées que non fluorées.

5) Depuis l'an 2000, au moins quatre études ont rapporté que le taux de carie dentaire n'augmente pas, mais en fait continue à décroître, et ce, même après l'arrêt du programme de fluoration d'eau potable.

6) On vante constamment l'idée selon laquelle la fluoration de l'eau serait un moyen efficace pour prévenir la dentaire chez les populations à faible revenu. Pourtant, il devient chaque jour de plus en plus évident que la fluoration de l'eau constitue un échec lamentable en terme de prévention de la carie dentaire.  Aux États-Unis, le constat de cet échec est particulièrement criant chez les communautés pauvres, qui pourtant boivent majoritairement une eau fluorée depuis 20 à 50 ans.

 

Extraits de la littérature scientifique - Études récentes ayant trait à la fluoration de l'eau et à la carie dentaire : (retour)

"Les résultats d'une étude menée en Colombie britannique, où seulement 11% des communautés fluorent l'eau de consommation, démontrent des taux moyens de DMFT inférieurs à ceux des provinces où 40 à 70 % de la population boit de l'eau fluorée. Comment peut-on l'expliquer ?... Les arrondissements scolaires ont récemment rapporté que l'on retrouve les taux les plus élevés d'absence de carie là où l'eau est totalement non fluorée."
Réf. : Gray, AS. (1987). Fluoridation: Time for a New Base Line? Journal of the Canadian Dental Association. 10: 763-765.

Contrairement aux attentes, les résultats de cette étude indiquent que l'eau fluorée ne semble pas avoir d'effet positif sur la santé dentaire d'une communauté où l'on retrouve une prévalence de carie dentaire.”
Réf. :Meyer-Lueckel H, et al. (2006). Caries and fluorosis in 6- and 9-year-old children residing in three communities in Iran.
Community Dentistry and Oral Epidemiology 34:63-70.

"Nous présentons une étude longitudinale utilisant une analyse bayesienne de survie pour examiner les effets de l'ingestion de fluorure sur le début du développement des caries, au niveau des premières molaires permanentes chez les enfants âgés entre 7 et 12 ans. Cette étude à été menée dans les Flandres... Notre analyse ne démontre pas que l'ingestion de fluorure agit de manière convaincante sur le développement des caries."
Réf. : Komarek A, et al. (2005). A Bayesian analysis of multivariate doubly-interval-censored dental data. Biostatistics 6:145-55.

"Parmi les gens ayant vécu toute leur vie dans des zones ou l'eau est fluorée, 47% montraient des signes d'érosion; chez 21% d'entre eux l'érosion avait progressé jusqu'à la dentine ou la pulpe. Les chiffres correspondants, dans les zones non fluorées, sont de 43% et 21% respectivement... Les résultats dans les zones fluorées et non fluorées sont similaires."
Réf. :Harding MA, et al. (2003). Dental erosion in 5-year-old Irish school children and associated factors: a pilot study. Community Dental Health 20(3):165-70.

"Nous n'avons pas trouvé de différence statistique significative entre les taux de DMTF des municipalités de même taille, indépendamment de la présence ou absence de fluorure dans l'eau de consommation..."
Réf. : Sales-Peres SH, Bastos JR. (2002). [An epidemiological profile of dental caries in 12-year-old children residing in cities with and without fluoridated water supply in the central western area of the State of Sao Paulo, Brazil]. Cadernos de Saude Publica 18: 1281-8.

"Dans les zones où résident les enfants, la présence ou absence de fluoration d'eau n'a eu aucun impact significatif sur le taux de carie durant la petite enfance (Early Childhood Caries - ECC).  Avec une valeur significative de 0.1 dans l'analyse de régression logistique non ajustée, nous n'avons pas non plus trouvé d'effet issu d'une variable confusionnelle, relativement à l'effet de race/ethnie, sur la prévalence ECC dans le modèle multi-variable."
Réf. : Shiboski CH, et al. (2003). The association of early childhood caries and race/ethnicity among California preschool children. Journal of Public Health Dentistry 63(1):38-46.

"Comparativement à la communauté de référence à faible taux de fluorure, même une approche longitudinale n'a pu démontrer un taux de carie moindre dans la zone fluorée.''
Réf. : Seppa L. et al. (2002). Caries occurrence in a fluoridated and a nonfluoridated town in Finland: a retrospective study using longitudinal data from public dental records. Caries Research 36: 308-314.

"En termes absolus, l'impact [de la fluoration] n'est pas grand.  Statistiquement parlant, il est souvent non significatif et pourrait n'être d'aucune importance clinique."
Réf. : Locker, D. (1999). Benefits and Risks of Water Fluoridation. An Update of the 1996 Federal-Provincial Sub-committee Report. Prepared for Ontario Ministry of Health and Long Term Care.

"Lorsque des communautés similaires sont comparées et que l'index de référence DMTF est utilisé, les résultats d'études récentes et à grande échelle, conduites dans au moins trois pays, démontrent que la différence, en terme de prévalence de la carie dentaire, est non mesurable. Ceci a été démontré dans le cas des écoliers des grandes villes de la Nouvelle-Zélande, de l'Australie, des États-Unis et d'ailleurs."
Réf. : Diesendorf, M. et al. (1997). New Evidence on Fluoridation. Australian and New Zealand Journal of Public Health. 21: 187-190.

"Des taux supérieurs de fluorure semblent être corrélés à des dfs + DFS moindres, avec une différence estimée de 0.65 surfaces cariées ou obturées par enfant entre les groupes fluoré et non fluoré, mais cette corrélation n'est pas significative statistiquement parlant. On a trouvé que les effets de la fluoration sur les autres résultats sont minimes et statistiquement non significatifs."
Réf. : Domoto P, et al. (1996). The estimation of caries prevalence in small areas. Journal of Dental Research 75:1947-56.

"Comparativement aux enfants non exposés à la fluoration, l'exposition à la fluoration (toute la vie durant) est liée à des réductions moyennes de 2.0 dmfs et de 0.12 à 0.30 DMFS par enfant." (Note: DMFS = Surfaces cariées, manquantes et obturées (Decayed, Missing & Filled). Il y a 128 surfaces dentaires dans la bouche d'un enfant. Lorsqu'elle compare les enfants vivants dans les communautés fluorées et non fluorées, cette étude a trouvé une différence de 0.12 à 0.30 surfaces cariées, sur un total de 128.''
Réf. : Spencer AJ, et al. (1996). Water fluoridation in Australia. Community Dental Health 13(Suppl 2):27-37.

"Chez les enfants défavorisés vivant en milieu urbain, les données des études Head Start démontrent que la prévalence de carie du biberon est près de trois fois la moyenne nationale, même dans les collectivités où l'eau de consommation est fluorée."
Réf. :  Von Burg MM et al. (1995). Baby Bottle Tooth Decay: A Concern for All Mothers. Pediatric Nursing 21: 515-519.

"En tenant compte de la présence ou absence de fluoration, on n'a pas trouvé de différences significatives (en terme  de carie dentaire du biberon) chez les enfants visitant les centres, dans l' échantillonnage total ainsi que pour les autres variables."
Réf. : Barnes GP, et al. (1992). Ethnicity, location, age, and fluoridation factors in baby bottle tooth decay and caries prevalence of head start children. Public Health Reports 107: 167-73.

"Une analyse des données nationales recueillies par le National Institute of Dental Research (NIDR) conclut que les enfants vivant dans les zones aux États-Unis où l'eau est fluorée soufrent de taux de carie pratiquement identiques à ceux des enfants vivants dans les zones non fluorées."
Réf. : Hileman, B. (1989). New Studies Cast Doubt on Fluoridation Benefits. Chemical & Engineering News. May 8. (See article)

"Nous avons trouvé que la prévalence de la carie varie en fonction de la géochimie régionale de l'état. Cependant, dans les échantillons globaux, il n'y a pas de différence significative entre les enfants buvant de l'eau fluorée à dose optimale et ceux buvant de l'eau fluorée à dose sous-optimale."
Réf. : Hildebolt CF, et al. (1989). Caries prevalences among geochemical regions of Missouri. American Journal of Physical Anthropology 78:79-92.

"Les études et rapports récents sont d'accord sur le fait que les différences, en terme de prévalence de carie dentaire, entre les zones fluorées et non fluorées de la Nouvelle-Zélande sont minimes. Au niveau national, chez les enfants de 12 et 13 ans, les différences entre les taux d'absence de carie, dans toutes les zones étudiées, n'est que de 1 ou 2 %, et les taux d'absence de carie sont souvent plus élevés dans la partie non fluorée du district de santé."
Réf. :Colquhoun, J. (1987). Child Dental Health Differences in New Zealand. Community Health Studies 6: 85-90.

"Dans cette étude sur l'épidémiologie orale, les statistiques officielles sont présentées.  Les données démontrent que, 15 ans après le début du programme de fluoration à Auckland en Nouvelle-Zélande, il y a encore une corrélation significative entre la santé dentaire des enfants et leur classe sociale. Elles démontrent également que le nombre de traitements continue à décliner, tant dans les zones fluorées que non fluorées, et que ce nombre est surtout relié aux facteurs de la classe sociale, plutôt qu'à la présence ou absence d'eau fluorée... Lorsque l'ont tient compte de la variable socioéconomiques, il apparaît que la santé dentaire est meilleure dans les zones où l'eau n'est pas fluorée."
Réf. : Colquhoun J. (1985). Influence of social class and fluoridation on child dental health.
Community Dentistry and Oral Epidemiology 13:37-41. (Voyez l'étude)

 

Extraits de la littérature scientifique Fluoration & "Carie du biberon" (retour)

"Dans les zones où résident les enfants, la présence ou absence de fluoration d'eau n'a eu aucun impact significatif sur le taux de carie durant la petite enfance (Early Childhood Caries - ECC).  Avec une valeur significative de 0.1 dans l'analyse de régression logistique non ajustée, nous n'avons pas non plus trouvé d'effet issu d'une variable confusionnelle, relativement à l'effet de race/ethnie, sur la prévalence ECC dans le modèle multi-variable."
Réf. : Shiboski CH, et al. (2003). The association of early childhood caries and race/ethnicity among California preschool children. Journal of Public Health Dentistry 63(1):38-46.

"Les données des études Head Start démontrent que la prévalence de la carie du biberon est près de trois fois la moyenne nationale chez les enfants défavorisés vivant en milieu urbain, même dans les communautés où l'eau est fluorée."
Réf. : Von Burg MM et al. (1995). Baby Bottle Tooth Decay: A Concern for All Mothers. Pediatric Nursing 21: 515-519.

"En tenant compte de la présence ou absence de fluoration, on n'a pas trouvé de différences significatives (en terme  de carie dentaire du biberon) chez les enfants visitant les centres, dans l'échantillonnage total ainsi que pour les autres variables."
Réf. : Barnes GP, et al. (1992). Ethnicity, location, age, and fluoridation factors in baby bottle tooth decay and caries prevalence of head start children. Public Health Reports 107: 167-73.

"Que l'eau soit fluorée ou non fluorée, la prévalence de la carie dentaire du biberon (BBTD -baby bottle tooth decay) demeure élevée dans tout les sites étudiés.  Il faudrait davantage de recherche afin de clarifier la relation existante entre l'eau fluorée et la carie dentaire du biberon.
Réf. : Kelly M, Bruerd B. (1987). The Prevalence of Baby Bottle Tooth Decay Among Two Native American Populations. Journal of Public Health Dentistry 47:94-97.

 

Extraits de la littérature scientifique Études ayant trait à l'arrêt de la fluoration de l'eau (retour) 

"Dans la communauté où le programme de fluoration d'eau à été abandonné, la prévalence de la carie dentaire a diminué avec le temps, alors qu'elle est demeurée inchangée dans la communauté où l'eau demeure fluorée."
Réf. : Maupome G, Clark DC, Levy SM, Berkowitz J. (2001). Patterns of dental caries following the cessation of water fluoridation. Community Dentistry and Oral Epidemiology 29: 37-47.

"Le fait qu'aucune augmentation de la carie n'aie été observée à Kuopio, en dépit de l'arrêt de la fluoration et de la diminution des mesures préventives, suggère que l'ensemble de ces mesures était non essentiel pour chaque enfant."
Réf. : Seppa L, Karkkainen S, Hausen H. (2000). Caries Trends 1992-1998 in Two Low-Fluoride Finnish Towns Formerly with and without Fluoridation. Caries Research 34: 462-468.

"Suite à l'arrêt du programme de fluoration d'eau dans les villes de Chemnitz et Plauen, contrairement à l'augmentation anticipée de la carie dentaire, une chute significative de la prévalence de la carie dentaire a été observée."
Réf. : Kunzel W, Fischer T, Lorenz R, Bruhmann S. (2000). Decline of caries prevalence after the cessation of water fluoridation in the former East Germany. Community Dentistry and Oral Epidemiology 28: 382-9.

"Suite à l'arrêt du programme de fluoration d'eau en 1997, contrairement à l'augmentation anticipée de la prévalence de la carie dentaire et des taux de DMFT et DMFS, les taux sont restés à des niveaux faibles chez les  6-9 ans et ont même paru décroître chez les 10-11 ans. Chez les 12-13 ans, on a même observé une diminution significative, alors que dans ce groupe d'âge, le pourcentage d'enfant dépourvu de carie a augmenté..."
Réf. : Kunzel W, Fischer T. (2000). Caries prevalence after cessation of water fluoridation in La Salud, Cuba. Caries Research 34: 20-5.

 

Nouvelles récentes Fluoration de l'eau et pauvreté (retour)

Cincinnati - Eau fluorée depuis 1979:

"Selon les médecins de la région et les représentants municipaux, la carie dentaire demeure le problème de santé No 1 et le plus urgent de la ville. 'On ne parvient pas à répondre à la demande,' explique le Dr. Larry Hill, Directeur de la santé à la ville de Cincinnati. 'C'est à en pleurer et c'est une vraie farce. Dans cette communauté, nous avons des enfants souffrant d'infections dentaires sévères et non traitées.  Nous avons des enfants avec des problèmes d'estime de soi, nous avons des enfants qui souffrent cruellement, et à Cincinnati, nous ne pouvons les accueillir nulle part. Si les gens savaient à quel point le problème est sévère, ils en seraient choqués”
Réf. : Solvig E. (2002). Cincinnati's dental crisis. The Cincinnati Enquirer October 6. (Voyez l'article)

Concord, NH - Eau fluorée depuis 1978:

"C'est accablant", explique Deb Bergschneider, coordonnateur à la clinique dentaire du centre Concord. "Puisque nous traitons ceux qui ne sont pas assurés, nous voyons les couches défavorisées de la communauté, et le besoin est tout simplement astronomique. ... Lorsqu'ils arrivent à nous, leur bouche est littéralement détruite. Ils sont tous en situation d'urgence. C'est un problème sévère, sévère. C'est triste."
Réf. : Gerth U. (2005). Nothing to smile about. Fosters Daily Democrat, May 22. (Voyez l'article)

Boston - Eau fluorée depuis 1978:

"Suite aux résultats d'une étude estimant que le nombre de caries non traitées chez les écoliers de Boston est bien supérieur à la moyenne nationale, les autorités de la santé publique sont sur le point de lancer une offensive contre ce qu'il dénomment une crise dentaire en pleine ébullition dans la ville ... D'après les statistiques les plus récentes rapportées dans le rapport municipal annuel de santé, ''La santé de Boston 1999'': en 1995, 18 % des enfants de 4 ans et moins à avoir étés examinés lors d'un programme pédiatrique de l'École de médecine dentaire de l'Université Tufts, souffrent de carie dentaire du biberon, un état de santé douloureux qui survient lorsque l'on donne un biberon de jus ou de lait à un bébé au moment du coucher. Le traitement peut coûter jusqu'à $4000 par enfant.  Selon une étude non publiée de 1996, on estime que près de 90 % des étudiants des 107 écoles secondaires de Boston ont besoin de soins dentaires.  Le rapport estime également que les étudiants de cette ville ont quatre fois plus de caries non traitées que la moyenne nationale..."
Réf. : Kong D. (1999). City to launch battle against dental 'crisis'. Boston Globe November 27. (Voyez l'article)

Connecticut - Fluoration de l'eau obligatoire dans cet état depuis les années 1960:

"La carie dentaire demeure la maladie chronique la plus répandue chez les enfants du Connecticut. La mauvaise santé dentaire explique les centaines de milliers de jours d'école manqués chaque année par les enfants du Connecticut. Un enfant du Connecticut sur quatre est sur le Medicaid, mais deux enfants du Connecticut sur trois ne reçoivent aucun traitement dentaire.  Ainsi, la Direction des services de santé continue d'avoir recours aux fournisseurs de santé publique, qui sont dans un état précaire, ainsi qu'aux quelques fournisseurs privés encore actifs. Au Connecticut, la santé orale est en état de crise."
Réf. : Slate R. (2005). State must fund plan to provide oral health care for the poor. New Haven Register May 5. (Voyez l'article)

South Bronx - Eau fluorée depuis 1965:

"Les gencives qui saignent, des dents cassées et des dents pourries, ce sont des affections que j'ai observé quotidiennement chez les enfants de South Bronx. Les enfants en viennent a s'habituer à la douleur constante. Le soir, ils se couchent avec la douleur. Ils vont à l'école avec la douleur. Parfois les enseignent s'alarment et essaient de les envoyer à une clinique. Mais tout est si lent est le système est si débordé à cause de la paperasse, des listes d'attente et des cartes d'assurance sociale périmées, que le traitement dentaire est souvent repoussé à beaucoup plus tard. Les enfants doivent supporter pendant des mois des douleurs que les adultes trouveraient insupportables. L'usure graduelle engendrée par la douleur constante leur enlève toute énergie ou aspiration. À New York, j'ai vu des enfants avec des dents qui ont l'air de bâtons cassés et brunâtres.  J'ai également vu des adolescents avec la moitié des dents manquantes. Mais pour moi, le plus consternant c'est de voir des enfants souffrant d'un abcès enflé depuis des semaines et qui en arrivent à vivre et à accepter cet état de fait comme quelque chose de normal. Dans les écoles urbaines, beaucoup d'enseignants voient ces choses.  C'en est presque banal."
Réf. : Kozol J. (1991). Savage Inequalities. Harper Perennial.

Pittsburgh, PA - Eau fluorée depuis 1953:

"Selon un rapport du Ministère de la santé de 2002, à Pittsburgh, pratiquement la moitié des enfants âgés de 6 à 8 ans ont eu des caries. Dans cette ville, plus de 70% des enfants âgés de 15 ans ont eu des caries dentaires.  C'est le pourcentage le plus élevé de tout l'état. Près de 30% des enfants de la ville souffrent de caries non traitées.  C'est plus que le double de la moyenne de l'état de 14%."
Réf. : Law V. (2005). Sink your teeth into health care. Pittsburgh Tribune-Review February 13.

Washington DC - Eau fluorée depuis 1952:

Washington DC a "l'un des taux de carie dentaire les plus élevés du pays chez les enfants"Au Centre national médical pour enfants, le nouveau patient typique est âgé de 6 ans et a en moyenne 5 ou 6 caries -- un nombre 'renversant' ".
Réf. : Morse S. (2002). Bottled Water: Just add Fluoride. Washington Post March 5. (Voyez l'article)

Général:

“En terme de santé dentaire, nous avons trouvé peu d'indications démontrant que la fluoration de l'eau ait réduit les inégalités sociales."
SOURCE: Centre for Reviews and Dissemination. (2003). What the 'York Review' on the fluoridation of drinking water really found. University of York. (See review)

"Dans cette étude épidémiologique orale, les données statistiques officielles démontrent que, 15 ans après le début du programme de fluoration de l'eau à Auckland en Nouvelle-Zélande, il existe encore une corrélation significative entre la santé dentaire des enfants et leur classe sociale. Ces données démontrent également que le nombre de traitements a continué a décroître, tant dans les zones fluorées que non fluorées, et que le nombre est en fait relié aux facteurs de classe sociale, plutôt qu'à la présence ou absence de fluoration d'eau... Lorsque l'on tient compte de la variable socioéconomique, il apparaît que la santé dentaire est en fait meilleure dans les zones où l'eau n'est pas fluorée."
Réf. : Colquhoun J. (1985). Influence of social class and fluoridation on child dental health. Community Dentistry and Oral Epidemiology 13:37-41.

 

 
Fluoride Action Network | 802-355-0999 | health@fluoridealert.org